Les verres Unifocaux

Les verres Unifocaux, appelés aussi simple-foyer, permettent de corriger les défauts visuels apportant une gêne dans une seule zone de vision : en vision de loin dans le cas de la myopie, de l’ hypermétropie ou hyperopie, de l’ astigmatisme, ou de la diplopie(strabisme) ou en vision de près dans le cas de la presbytie...

Les verres Progressifs

Les verres progressifs, appelés également multifocaux, permettent aux personnes atteintes de presbytie de voir net à toutes les distances sans subir de sauts d’image lors du passage d’une zone de vision à l’autre. Pour cela, ces verres sont constitués de plusieurs zones fusionnées entre elles : la vision de loin (VL) , la vision intermédiaire (VI) , et la vision de près (VP) ...

Les verres Bifocaux

Les verres bifocaux, appelés également double-foyer, permettent d’apporter une correction en vision de loin et en vision de près avec le même équipement. La vision de près étant corrigée par l’ajout d’une pastille fusionnée ou non, de puissance positive - le segment rond, courbe ou droit - en face avant d’un verre unifocal corrigeant la vision de loin...

La qualité aux meilleurs prix : libre à vous d'acheter plus cher !

Nos produits

Les verres Unifocaux

Les verres Unifocaux, appelés aussi simple-foyer, permettent de corriger les défauts visuels apportant une gêne dans une seule zone de vision : en vision de loin dans le cas de la myopie, de l’ hypermétropie ou hyperopie, de l’ astigmatisme, ou de la diplopie(strabisme) ou en vision de près dans le cas de la presbytie.

Les verres unifocaux sont de 3 types :

  • Les verres de surface sphĂ©rique : constituĂ©s d’une face avant de courbure sphĂ©rique(un seul rayon de courbure)et d’une face arrière sphĂ©rique, pour corriger la myopie ou l’hypermĂ©tropie, ou encore torique (2 rayons de courbure placĂ©s perpendiculairement) pour corriger en plus l’astigmatisme. Ces verres sont les plus courant mais peuvent prĂ©senter des zones pĂ©riphĂ©riques de moindre qualitĂ© optique (impression de voir une image dĂ©formĂ©e en vision latĂ©rale).
  • Les verres de surface asphĂ©rique : constituĂ©s d’une face avant asphĂ©rique (rayon de courbure augmentant graduellement vers la pĂ©riphĂ©rie du verre) afin de corriger les dĂ©formations latĂ©rales, la face arrière restant sphĂ©rique ou torique comme prĂ©cĂ©demment. Ces verres sont relativement plus plats et plus esthĂ©tiques et offrent une meilleure qualitĂ© optique.
  • Les verres dits atoriques : constituĂ©s de 2 surfaces asphĂ©riques dans tous les axes afin d’optimiser totalement les zones de vision du verre. Ils sont usinĂ©s en surfaçage digital selon la technologie FreeForm, en point par point. Ces verres conviennent aux personnes qui recherchent une vision très haute dĂ©finition dans toutes leurs activitĂ©s de la vie quotidienne et professionnelle et sont conseillĂ©s pour les porteurs de fortes corrections.

Les verres Progressifs

Les verres progressifs, appelés également multifocaux, permettent aux personnes atteintes de presbytie de voir net à toutes les distances sans subir de sauts d’image lors du passage d’une zone de vision à l’autre. Pour cela, ces verres sont constitués de plusieurs zones fusionnées entre elles : la vision de loin (VL) couvrant tout le haut du verre qui corrige les défauts basiques (myopie, hypermétropie et astigmatisme), la vision intermédiaire (VI) en partie centrale constitué d’un gradient correctif appelé la « progression », et la vision de près (VP) dans le bas du verre pour corriger en plus la presbytie. En faisant varier l’importance de la superficie de ces zones les unes par rapport aux autres, les fabricants créent différents types de géométrie, le travail de l’opticien étant de proposer celle qui conviendra le mieux au patient presbyte en fonction de ses activités quotidiennes tant professionnelles que personnelles.

Certains progressifs sont dits « de bureau » pour permettre une vision nette de près jusqu’à environ 4 mètres (intérieur d’un bureau) et ne possèdent pas de vision de loin donc fortement déconseillés à la conduite d’un véhicule mais offrent de larges champs de vision intermédiaire et de vision de près pour toutes les activités professionnelles ou autres nécessitant un grand confort visuel pour les travaux de proximité (informatique, lecture, table à tracer, etc.).

Deux technologies sont utilisées pour le fabrication complexe d'un verre progressif :

  • La technique classique : qui utilise des palets oĂą la face avant, moulĂ©e, porte la progression (corrige la presbytie) et oĂą la face arrière porte la correction Vision de Loin (autre dĂ©faut) par un usinage par frottement avec un outil de courbure sphĂ©rique ou torique ; Cette technologie ne permet pas l’optimisation ni l’individualisation des gĂ©omĂ©tries.
  • La technologie FreeForm : qui nĂ©cessite des machines numĂ©riques de haute technologie couplĂ©es Ă  des logiciels de calculs puissants. Cette dernière est actuellement la plus prĂ©cise pour surfacer un verre (prĂ©cision de l'ordre du micron) et permet d’usiner tous les types de gĂ©omĂ©trie, de la plus traditionnelle Ă  la plus sophistiquĂ©e, du progressif gĂ©nĂ©raliste au progressif le plus individualisĂ© demandant une grande prĂ©cision dans la prise de mesure, le montage et l’ajustage de l’équipement optique du porteur.

Les verres Bifocaux

Les verres bifocaux, appelés également double-foyer, permettent d’apporter une correction en vision de loin et en vision de près avec le même équipement. La vision de près étant corrigée par l’ajout d’une pastille fusionnée ou non, de puissance positive - le segment rond, courbe ou droit - en face avant d’un verre unifocal corrigeant la vision de loin. De ce fait, ces verres laissent apparaitre 2 zones distinctes visibles et donc peu esthétiques, cette pastille pouvant avoir une taille comprise entre 25 et 40mm. Il existe également des triple-foyers ou trifocaux avec 2 pastilles superposées pour les personnes souhaitant une vision intermédiaire.

Avec ces verres, lorsque le porteur passe de la vision de loin à la vision de près, il subit ce que l’on nomme un « saut d’image » puisque l’effet de grossissement entre les 2 zones n’est pas le même.

© Leader Optique | 2012 | Réalisation : Altitude. |